Gardez le contact avec la communauté de St Stan ! Rejoignez l'Amicale

X

Une nouvelle énergie pour l'Amicale : Rencontre avec Pierre Seillier, notre nouveau Président

Ghizlene Taleb, October 11, 20218 min
Actu ÉcolePromo 2006

Créer du lien et donner du sens, ce sont les mots d'ordre de Pierre Seillier. Ancien élève (Promo 2006), il a été élu, lors de l'Assemblée Générale de l'Amicale du 18 Septembre dernier, Président de l'Amicale. Une interview qui nous invite à nous appuyer sur des valeurs simples et une communauté d’entraide forte. 

Bonjour Pierre, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous les lecteurs du blog de l’Amicale ! Je suis Pierre Seillier, j’ai 34 ans et je suis sorti de St-Stan' en 2006. 

Après avoir été très investi au sein du BDE, j’ai décidé de ne jamais rompre le lien avec l’école et cela en dépit du fait que mes études et mes expériences professionnelles m’ont fait beaucoup bouger, jusqu’à Hong Kong ! Cette école m’a tellement apporté que je me suis senti éternellement redevable. 

Après St-Stan', je suis parti étudier le droit. En parallèle de mes études, j’ai effectué de nombreux stages. Je me suis beaucoup investi au sein de l’Amicale, notamment pour moderniser sa communication. J’ai ainsi pu lancer le premier site de l’Amicale… C’est notamment ce type d’expériences qui m’a convaincu de poursuivre mes études en école de commerce, à l’ESSEC. Depuis, la passion pour le Marketing et la Communication ne m’a plus quitté ! 

Je suis aujourd’hui à la fois Consultant et Papa épanoui ! 

Quels sont tes meilleurs souvenirs de Saint-Stan’ ?

Mon premier souvenir est celui de ma première visite de l'École. Je venais du Collège Saint-Paul de Rezé, où j’habitais. J’étais à la recherche d’un “ailleurs”, notamment en raison du fait que mon père était très investi en politique au niveau local et que j’avais beaucoup souffert d’être le “fils de”... Ma mère m’avait alors convaincu d’aller visiter Saint-Stan' lors des portes ouvertes… J’ai été captivé par ce “refuge” clos.. une sorte de Poudlard pour le jeune que j’étais à l’époque. Lors de ma deuxième visite, j’ai rencontré Jean-Marie Beauchesne, le directeur adjoint, en charge du lycée. Le personnage m'impressionnait tellement que je n’avais pas dit un mot lors du rendez-vous… il se tourna vers ma mère et lui dit : “ça lui arrive de sourire à votre fils ?”.

Mon 2ème meilleur souvenir est celui de la première Stan Ac’ que j’ai eu le plaisir d’animer. Nous avons réuni tout le Collège et le Lycée pendant une après-midi dans la salle de l’Erdre. Imaginez des centaines d’étudiants dans cette salle polyvalente ! J’avais préparé ce show au millimètre. Pour lancer l'événement, on avait réalisé avec Régis Chesneau, un autre ancien, un clip très patriotique sur l'École. À la fin du clip, les gens se sont levés pour applaudir ! Ils criaient “St-Stan' ! St-Stan' !” puis “Seillier Président !”... J’en frissonne encore rien que d’y penser… La salle était déjà chauffée ! Avant la remise du prix, j’ai fait venir tout le jury, dont Hervé Toumoulin, le Directeur de l’époque, et Jean-Marie Beauchesne, le Directeur-Adjoint, sur scène. Nous les avons fait danser sur “Y’a du soleil et des nanas”... L’ambiance était tellement surréaliste, que la danse s’est terminée en chenille géante ! L’apothéose ! Un souvenir incroyable car j’avais le sentiment d’avoir apporté ma contribution à créer du liant au sein de l’école. 

Mon 3ème meilleur souvenir est l’échange scolaire avec Jacksonville en 2003. Ma première grande expérience avec l’international ! Une découverte incroyable dans un contexte particulier post 11 septembre 2001 et en pleine crise diplomatique avec la France, suite au refus de la France de participer à la guerre en Irak. J’y ai beaucoup appris. 

Depuis quelques jours, tu es le nouveau Président de l’Amicale. Quel est ton projet pour les 3 prochaines années ? 

D’abord, il faut rappeler que l’Amicale est une vieille dame, dont l’âge se confond presque avec celui de notre école. C’est donc à la fois un honneur mais aussi une grande responsabilité. Un honneur car nous sommes les héritiers d’une histoire qui se perpétue avec les années. Une grande responsabilité aussi, car il nous appartient de faire perdurer cet héritage !  Je rappelle au passage que Saint-Stanislas a été rachetée par ses anciens élèves… 

Le défi est grand car cette association des amis de St-Stan' est concurrencée par les associations d’Alumni des écoles de commerces ou d’ingénieurs. Autrefois, le lycée était souvent la dernière étape des études. Ce n’est plus le cas maintenant. La concurrence s’est accrue et elle nous oblige à nous réinventer pour perdurer. L’Amicale doit se repositionner sans se renier ! C’est le défi des 3 prochaines années. 

Nous allons proposer de nouveaux services et de nouveaux événements pour répondre à des attentes en lien avec St-Stan'. Nous allons par ailleurs revoir notre organisation pour devenir une Amicale internationale. 

Le plan stratégique présenté lors de la dernière assemblée générale fixe le cap et je sais pouvoir compter sur une petite équipe dynamique et motivée pour y arriver. 

Nous avons besoin de nombreuses personnes pour y arriver et j’invite tous ceux qui nous lisent et qui veulent donner un peu de leur temps pour St-Stan' et pour l’Amicale, à nous rejoindre dans cette formidable aventure humaine ! 

À ses belles heures, l’Amicale comptait plus de 800 membres. Qu’en est-il aujourd’hui ? 

L’Amicale compte toujours énormément d’adhérents. Elle dispose d’un réseau d’influence important en régions Nantaise et Parisienne. 

Comme toutes les associations, l’Amicale doit faire face à des évolutions de mentalités. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas payer de cotisations annuelles ou qui n’en voient pas l’intérêt. Pour eux, ce n’est pas une priorité… 

À nous de leur montrer ce que nous pouvons leur apporter et de leur faire maintenir le lien avec l'École. 

En 2023, tu souhaites organiser un grand rassemblement des anciens de St-Stan'. Peux-tu nous en dire plus ? 

Oui en effet, c’est un vieux projet que j’ai en tête. Nous verrons dans quelle mesure celui-ci sera réalisable. La crise du COVID sera, je l’espère, loin. L’idée serait d’organiser une demi-journée d’événements à St-Stan' réunissant toutes les promotions d’anciens et d’amis de l’Ecole autour d’expositions et d’animations. Nous allons travailler avec la Direction pour bâtir ce projet. 

Avec un ancien Président de l’Amicale, tu es à l’origine de Saint Stanislas Solidaire, la nouvelle association de l’Ecole. Peux-tu nous en parler ? 

En 2009, avec Christophe Bouhier, nous avons évoqué différentes pistes pour faciliter les dons d’anciens ou d’amis de St-Stan'. Le but était de pouvoir récolter des dons simplement afin de financer des projets portés par l'École (ex : rénovation de bâtiments, sorties scolaires, projets pédagogiques, etc.).  

Nous avons avancé des pistes différentes dont la création d’une fondation reconnue d’utilité publique. Christophe avec d’autres, ont porté le projet. Il s’est avéré que la meilleure structure était celle de l’association reconnue d’utilité publique. C’est ainsi que nous venons de créer, au cours de l’été, "Saint-Stanislas Solidaire". 

Qu’il s’agisse d’accompagner des élèves dans le besoin ou d’améliorer les conditions d’accueil au sein de l’école, "Saint-Stanislas Solidaire" joue un rôle capital dans l’entraide et la cohésion au sein de l'établissement. Aujourd’hui, dans un monde bouleversé, il est important de s’appuyer sur des valeurs et une communauté d’entraide forte. 

Ceux qui te connaissent savent que tu évoques souvent des mentors, peux-tu nous en dire plus ? 

Effectivement, j’évoque souvent les “Pères fondateurs” de ma personnalité. 

Parmi eux, on retrouve Jean-Marie Beauchesne, ancien directeur de Saint-Stanislas, sans qui mon parcours n’aurait pas été le même et qui m’a permis de me révéler lorsque je suis arrivé dans l'établissement. 

Il y a ensuite Ibrahim Souss, ancien diplomate et un de mes anciens professeurs à l’ICES. Ibrahim Souss m’a ouvert sur l’international et m’a donné le goût de la géopolitique. J’ai eu la chance d’être son assistant de recherche pendant quelques mois. Il a été d'un grand éveil intellectuel ! 

Je peux également citer Denis Thébaud, un ancien de St-Stan', qui fut aussi un de mes premiers employeurs ! Un modèle de réussite, de persévérance et de rigueur ! 

Ce ne sont que quelques personnes que je considère comme des mentors mais qui, sans le savoir et chacun à leur manière, m’ont aidé à répondre à deux questions : “Qui suis-je ?” et “Où vais-je ?”. Ils m’ont souvent fait prendre conscience de mes faiblesses et m’ont aidé à grandir. 

Je souhaite à chacun de savoir s’entourer de mentors, d’écouter leur conseil et recommandations. C’est une clé précieuse pour réussir !

Comment envisages-tu le futur ?

On ne connaît pas vraiment le futur alors il est difficile de l’envisager… Mais mon esprit chrétien m’invite à avoir confiance en l’avenir et à avancer avec sérénité. Et telle la devise de Saint Stanislas, Recte Semper, à rester droit et fier ! 

linkedin.com/in/pierreseillier