Samedi 9 juillet, participez au Grand Banquet/Barbecue des Alumni à St Stan : En savoir +

X

Marguerite de Cambourg : investigation et impartialité !

Ghizlene Taleb, January 19, 20226 min
EmploiPromo 2011

Le secteur de la comptabilité-finance est vital pour les entreprises. La diversité des missions (vérifier les comptes, élaborer des synthèses ou encore détecter les risques), les fortes rémunérations et le prestige du secteur attirent les jeunes diplômés. Focus sur ses métiers avec Marguerite de Cambourg.

Bonjour Marguerite. Que peux-tu nous raconter sur Saint-Stan’ ?

Bonjour Ghizlene, j’ai effectué toute ma scolarité à St-Stan, soit de la Sixième à la terminale (2005-2011). C’est grâce à cette école que je me suis liée d’amitié avec des personnes qui sont restées de très bons amis encore aujourd’hui. 

Classe de terminale

Comment as-tu opéré ton choix d’orientation ?

C’est toujours difficile de savoir ce que l’on souhaite dans la vie, particulièrement à cet âge-là. Je me souviens avoir procédé par étapes : dans un premier temps en éliminant les domaines qui ne m'intéressaient pas comme la médecine ou le sport puis en prenant la décision de choisir entre une filière “passion” ou “nourrissante”. 

J’ai choisi de ne pas faire d’une de mes passions un métier (il y en a trop) mais d’aller dans un domaine dans lequel les opportunités seraient nombreuses pour pouvoir changer de métier plus tard si le cœur m’en dit et d’avoir un certain confort de vie. 

Qu’as-tu appris en IUT GEA ? Que penses-tu de cette formation ?

Je garde un super souvenir de l’IUT GEA de Nantes. Pour des liens d’amitiés également, mais aussi pour la formation très complète que m’a apportée ce diplôme. Le fait d’avoir des professeurs vacataires qui nous expliquaient les théories au travers de leurs propres expériences a été très enrichissant. 

As-tu eu l’occasion d’étudier à l’étranger ?

Oui, l’IUT GEA proposait une troisième année à l’étranger avec des universités partenaires. Cela m’a permis de partir à Londres pendant une année en Bachelor Business Degree. J’ai pu apprendre à parler anglais de manière fluide et vivre ma première expérience à l’étranger. 

Comment se sont terminées tes études supérieures ?

Après Londres, où j’ai surtout étudié le management et le marketing, je me suis rendue compte que les chiffres me manquaient et je me suis inscrite en Licence CCA à l’IEMN IAE de Nantes. 

Quels étaient / sont tes domaines de prédilection ?

Je n’avais pas particulièrement de domaines de prédilection à l’époque mais j’étais plus intéressée par les chiffres et le droit que par le marketing et l’informatique par exemple. J’ai donc procédé par élimination une fois encore, et j’ai choisi un cursus dans lequel il y avait les matières qui m'intéressaient sans avoir de vision définie sur l’avenir. 

Quelles ont été tes premières expériences professionnelles ?

L’IEMN IAE a un partenariat avec le pôle Audit du bureau EY (Ernst & Young) à Nantes. J’ai participé aux sélections et j’ai été prise. J’ai donc réalisé mes stages chez eux pendant mon master universitaire puis j’ai été embauchée par le bureau parisien après mon diplôme car je souhaitais monter à la capitale. 

Qu’est-ce qu’être auditeur financier ?

Je suis restée 2 ans en CDI au bureau de Paris après mes études en tant qu’auditrice. Le métier d’auditeur financier consiste à vérifier les comptes comptables de sociétés qui répondent à certains critères afin de s’assurer que leurs comptes sont bons (de manière simple). Cette mission légale (régulée par l’Etat) est la plus courante mais il existe aussi des missions plus particulières qui, elles, sont contractées avec les entreprises. 

Où travailles-tu aujourd’hui ?

Depuis février 2020, je travaille dans un cabinet d’Expertise-comptable à Paris et je suis en troisième année de stage DEC (diplôme d’Expertise-Comptable). J’ai changé de travail pour découvrir l’Expertise-comptable après l’audit. Même si ces deux métiers sont complémentaires, ils sont très différents. 

Peux-tu nous décrire une journée type ?

Il n’y pas vraiment de journée type car certaines missions sont récurrentes et d’autres ponctuelles en fonction des besoins des clients. Plus généralement, mon métier peut aller de la revue de la saisie comptable, à l’établissement des déclarations fiscales, aux conseils sur les ratios calculés, à la mise en place de nouveaux outils informatiques chez les clients etc… 

Quelles sont les difficultés de ce métier ?

Ce métier demande beaucoup d’organisation car chaque collaborateur doit répondre aux attentes de ses clients rapidement et dans les délais. Il faut également être polyvalent car c’est un métier qui demande des connaissances en comptabilité, en droit fiscal / des crédits / du travail, en informatique et en management. Pour ceux qui passent leur diplôme en même temps, il faut réussir à allier les études avec la vie professionnelle & personnelle. 

Que conseilles-tu à des jeunes souhaitant s’orienter vers ce métier ?

Comme tous les métiers, il faut être investi et curieux pour aimer l'expertise-comptable. Ce métier peut être plus ou moins bien perçu par les personnes extérieures mais il a de nombreux avantages : se sentir utile auprès des entreprises, apprendre quotidiennement dans les domaines cités plus haut, un large panel d’autres métiers possibles par la suite (En audit, en banque, dans un service financier ou juridique etc…), les horaires flexibles en fonction des périodes qui rythment la profession et des offres d’emplois partout en France. 

L’Amicale peut-elle relayer ou diffuser un besoin ou un message ?

En repensant à St-Stan, je repense à celui qui a marqué mon lycée : Monsieur Bruno Bernard qui était un formidable professeur de français. Il m’a appris à aimer lire, il mettait tellement de passion dans son métier et à nous apprendre à analyser les classiques. C’est lui aussi qui m’a fait réaliser que l’on est doué dans ce que l’on entreprend que si cela nous intéresse vraiment. 

Voyage au Maroc pour les 25 ans de la promo Saint-Stan

linkedin.com/in/marguerite-de-cambourg-47a928119