Samedi 9 juillet, participez au Grand Banquet/Barbecue des Alumni à St Stan : En savoir +

X

Harmonie Giraudet : passionnée de communication !

Ghizlene Taleb, February 28, 20228 min
ÉtudiantsPromo 2016

La communication est un secteur très vaste qui requiert créativité, veille constante et sens de l'organisation. Plusieurs postes sont à pourvoir dans ce domaine d'avenir qui ne cesse de se réinventer, notamment en se digitalisant. Comment devient-on un bon communicant ? Réponse d'Harmonie Giraudet.

Bonjour Harmonie. Durant quelle période as-tu été scolarisée à Saint-Stanislas ? Quelle filière et quelles spécialités ou options avais-tu choisi ?

J’ai fait tout mon collège et mon lycée à St-Stan. Je suis arrivée en sixième avec l’option théâtre. J’ai ensuite repris l’option théâtre dès que j’ai pu en rentrant au lycée et j'ai continué jusqu’au bac. J’ai obtenu un BAC ES spécialité “Sciences sociale et politique” et option théâtre. 

Quel événement t’a le plus marqué là-bas et avec qui l’as-tu vécu ?

L'un des événements qui m’a le plus marqué, c’est la Stan Ac' car on l’attendait toujours avec impatience. Ce qui m’a forcément également beaucoup marqué était la fête des terminales et notamment la dernière car c’était pour moi le moment de partir. C’était un moment heureux et triste car dès la Sixième on a déjà hâte d’être à la place des terminales !... mais quand on y arrive, on se rend compte que c’est la fin ! J’ai passé sept ans à St-Stan donc ça m’a forcément fait bizarre de partir. 

Dans quelles perspectives as-tu choisi de réaliser un DUT en techniques de commercialisation à Saint-Nazaire ? Quels stages y as-tu réalisés et quelles compétences y as-tu développées ?

Après le bac, je voulais m’orienter vers le commerce sans me fermer de portes. J’avais surtout envie de découvrir le marketing et la communication. Le DUT m’a semblé la meilleure option car j’avais principalement des cours de marketing, communication et négociation. J’avais aussi beaucoup d’autres cours : du droit, de l’analyse financière, de l'entrepreneuriat, du management, de l’anglais, de l’espagnol… J’ai pu effectuer deux stages. Voulant m’orienter dans un premier temps dans l’évènementiel, j’ai réalisé mon premier stage au sein du Groupement Notorial de Négociation de Loire-Atlantique qui organisait des évènements pour les notaires et les négociateurs en immobiliers du département. J’ai pu, au cours de ce stage, mettre en place des événements et réaliser des actions commerciales.

En deuxième année, j’ai voulu davantage axer mon stage de deux mois dans le domaine de la communication. J’étais Chef de Projet dans l’agence de communication Féminin. Ce stage a été très formateur pour moi, notamment le deuxième mois ou j’étais en autonomie sur ce poste et travaillais sur de nombreux dossiers avec des clients comme Givenchy, Maître Coq, Nantes Saint-Nazaire le Port… J’ai appris énormément en terme de suivi du projet de la phase de prospection à la fidélisation ; mais aussi à gérer la gestion de la relation clients, le suivi et coordination des campagnes, la gestion de l'interface entre les clients, la création et les prestataires, la création de devis et réalisation de factures, la mise en place d'outils de prospection et de fidélisation… J’ai eu l’opportunité de préparer et aller présenter aux clients la réponse à un appel d’offres. Pendant un an et demi, j’ai également été responsable communication d’une entreprise que nous avons monté à l’IUT. J’ai pu développer de nombreuses compétences en commerce, administration et communication. 

Ensuite, tu as décidé de compléter ta formation par une Licence en Communication. Pourquoi ce choix ? 

Les cours de communication sont ceux qui m’ont le plus intéressés à l’IUT, c’est pour cette raison que j’ai décidé de m’orienter dans ce secteur et d’y développer mes compétences académiques. Je devais renforcer et développer mes acquis au cours d’un stage de communication/marketing dans une entreprise événementielle qui organise de nombreux concerts dans les salles nantaises (Warehouse, Stéréolux, Ferrailleur…) et dans la région mais qui a malheureusement été annulé avec le covid. 

Depuis la rentrée dernière, tu es étudiante en Mastère à Sup’ de Com. Peux-tu nous présenter tes cours préférés ?

Les cours que je préfère sont les cours en lien avec la communication digitale car c’est le secteur dans lequel j’ai le plus de choses à apprendre et qui m’intéresse le plus. J’ai notamment des cours de social media qui m’apprennent à communiquer sur les réseaux sociaux. J’aime aussi beaucoup les cours sur les data analytics qui me permettent d’allier le domaine du marketing qui m’a toujours intéressé, à celui de la communication. J’apprends dans ces cours à développer des techniques marketing sur les sites internet pour développer la stratégie de communication en ligne. 

En parallèle, tu réalises une alternance à la compagnie du Café Théâtre. Quelles sont tes missions et quels outils emploies-tu pour les mener à bien ?

Depuis le mois de septembre j’ai intégré la Compagnie du Café-Théâtre à Nantes en tant que chargée de communication. Je suis en charge de la création de contenus et community management sur Facebook, Instagram avec La Meta Business Suite, Linkedln et Google My Business. Je gère également la mise à jour du site internet Wordpress avec la rédaction d'articles web, mise à jour de visuels, création de pages... Je crée avec Canva ou les logiciels de la Suite Adobe des visuels : affiches , flyers, réseaux sociaux… Je réalise en permanence une veille technologique des outils et techniques de communication. Je fais également du référencement (SEO et SEA). Je souhaite également développer mes missions pour créer davantage de contenus social media différents avec les artistes et développer l’utilisation des datas en mettant à profit mes acquis académiques. 

Quelles sont, selon toi, les bonnes pratiques à adopter en communication ?

Il faut savoir s’adapter en permanence aux attentes des consommateurs et aux évolutions permanentes du marché. Par exemple, un des axes majeurs d’amélioration dans de nombreuses entreprises est de réfléchir à une communication davantage responsable répondant aux problématiques du développement durable. 

Grâce à ton BAFA, tu as été animatrice plusieurs fois. Qu’est-ce qui te plaît dans ces tâches de suivi et d’encadrement  ?

J’ai toujours adoré travailler avec les enfants et j’ai eu la chance de faire de nombreuses colonies. Quand je n’ai plus eu l’âge de partir en tant que jeune j’ai décidé de passer mon BAFA pour passer de l’autre côté. J’ai donc eu l’occasion d’encadrer de nombreuses colonies, de faire pas mal de baby-sitting, de l’animation en périscolaire mais également des missions ponctuelles. J’ai encadré des enfants ayant quelques mois mais aussi des adolescents de dix-sept ans. Chaque tranche d’âge à sa particularité et c’est ce qui rend ces expériences toutes passionnantes. J’adore leur apprendre de nouvelles choses et faire des activités avec eux car cela me permet également de toujours apprendre. En fonction de leurs âges, ils ont tous une vision très différente de la vie et c’est toujours très enrichissant d’échanger avec eux. J’ai aussi eu la chance d’être encadrante pédagogique durant des missions visant à favoriser l’insertion professionnelle de jeunes ayant entre seize et vingt-et-un ans résidants dans les quartiers nantais prioritaires. Ces missions au contact des jeunes ont également été très enrichissantes personnellement et professionnellement. 

Comment envisages-tu les années à venir ?

Je souhaite finir mes études car il me reste encore un an et demi et continuer dans le secteur de la communication car c’est vraiment un secteur passionnant. J’apprécie vraiment le fait que ce soit un secteur en perpétuelle évolution ce qui permet de ne jamais s’ennuyer et de toujours découvrir de nouvelles choses. 

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes souhaitant devenir communicants ?

Je pense que c’est comme pour chaque métier, si ça nous intéresse vraiment il faut se donner les moyens… on ne peut que réussir ! Il faut s’intéresser à l’actualité et aux outils de communication pour suivre leurs évolutions. Le plus important est de faire des stages ou de l’alternance car c’est sur le terrain que l’on peut vraiment développer nos compétences et se rendre compte si ça nous plaît. 

L’Amicale St Stan / St Stan Alumni peut-elle relayer ou diffuser un besoin ou un message ?

Si vous êtes motivés , il n’y a pas de raisons pour que vous n’arriviez pas là où vous voulez aller !

linkedin.com/in/harmonie-giraudet-16368a14a